Les projets de construction et d’aménagement exigent différents documents, parmi lesquels le plan de masse tient une place primordiale. En effet, ce dernier permet de visualiser l’ensemble du projet et de vérifier sa conformité avec les règles d’urbanisme en vigueur. Dans cet article, nous vous expliquons comment réaliser un plan de masse étape par étape.

Qu’est-ce qu’un plan de masse ?

Un plan de masse est une représentation graphique aérienne d’une parcelle de terrain qui permet de visualiser l’ensemble d’un projet. Pour être conforme aux réglementations d’urbanisme, il doit comporter les constructions existantes et futures, les limites de la propriété, les aménagements intérieurs et extérieurs, ainsi que les réseaux à créer ou à modifier.

Il existe deux types de plans de masse :

  • Le plan de masse initial : représentant l’état actuel d’une parcelle et ses constructions ou aménagements existants.
  • Le plan de masse projeté : représentant l’état futur du terrain en intégrant les éventuelles constructions, démolitions ou modifications.

Éléments à inclure dans un plan de masse

Pour être approuvé par l’administration, un plan de masse doit présenter les éléments suivants :

  • 1. Les constructions existantes : Le service d’examen de votre commune devra valider comment votre projet sera mis en œuvre sur votre parcelle par rapport aux limites des terrains et aux constructions existantes. Le plan de masse doit donc montrer visuellement comment les futures constructions seront positionnées.
  • 2. Les réseaux existants ou à créer : Il s’agit notamment des systèmes d’alimentation en eau, d’évacuation des eaux usées et pluviales, des réseaux électriques ou de télécommunications. Si votre projet implique la connexion ou modification de ces réseaux, leur tracé doit apparaître sur le plan de masse.

    La réalisation du plan de masse

    Pour réaliser un plan de masse, il est indispensable d’utiliser un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO). Avec l’évolution des règles PLU (règlements locaux d’urbanisme) et des exigences administratives, présenter un document dessiné à la main n’est plus envisageable.

    Étape préalable importante : une étude minutieuse de la conformité du projet avec les réglementations en vigueur est nécessaire avant de dresser le plan de masse.

    Le processus peut être décomposé en plusieurs étapes clés :

  • 1. Rassemblez et mesurez : La première étape pour réaliser un plan de masse consiste à disposer de mesures précises de votre terrain, de sa forme et de son altitude. Si vous ne possédez pas de plan existant de votre parcelle ou si sa configuration a changé, il est recommandé de faire appel aux services d’un géomètre pour obtenir des mesures exactes pour votre plan de masse.
  • 2. Utilisez un logiciel adapté : Il est important de choisir un logiciel de CAO qui répondra à vos besoins et vous permettra de réaliser un plan de masse conforme aux attentes des services d’examen. Plusieurs logiciels sont disponibles, allant des applications gratuites pour les projets simples aux solutions professionnelles pour les projets plus complexes.
  • 3. Incluez les éléments indispensables : Comme mentionné précédemment, votre plan de masse doit inclure des informations sur les constructions existantes et futures, les limites de la parcelle, les aménagements intérieurs et extérieurs ainsi que les réseaux à créer ou à modifier.
  • 4. Ajoutez les détails nécessaires : N’oubliez pas de préciser les distances entre les constructions et les limites de la propriété, de représenter les voies d’accès et les connexions aux différents réseaux, et d’indiquer les arbres et autres éléments paysagers qui seront conservés ou supprimés.

    En somme, le plan de masse est un élément clé pour réussir votre projet de construction ou d’aménagement, car il permet de visualiser l’ensemble du projet et de vérifier sa conformité avec les règles d’urbanisme en vigueur. En suivant ces conseils et en vous appuyant sur un logiciel de CAO adapté, vous pourrez réaliser un plan de masse complet et précis qui facilitera l’obtention de votre permis de construire ou votre déclaration préalable de travaux.

Partagez sur :
Sophie

Sophie

Lorsque j'étais petite, je jouais à la banquière avec mes peluches, échangeant des billets dessinés à la main contre des trésors imaginaires. Aujourd'hui, si mes billets ont gagné en authenticité, mon amour pour le business et la finance n'a fait que grandir. À travers mes articles, je vous emmène dans mes aventures financières, où la rigueur des chiffres rencontre l'art de la narration. Parce que pour moi, chaque courbe boursière cache une histoire, chaque entreprise a une âme, et le monde du business est rempli de poésie. Embarquez avec moi pour explorer cet univers sous un angle résolument frais et captivant.

Laissez un commentaire