Les risques professionnels concernent les problèmes ou les événements qui peuvent subvenir indépendamment des salariés lors de leur période d’activité. Notamment, il s’agit des risques liés à la santé et à la sécurité. En tant que chef d’entreprise, vous devez sensibiliser vos employés à la santé et la sécurité au travail. À cet effet, il existe une panoplie de moyens possibles pour parvenir à impliquer vos salariés et à les prévenir de risques éventuels.

L’utilité d’un Comité Social et Économique (CSE) au sein votre entreprise

Le CSE est un groupe syndical créé au sein de l’entreprise afin de défendre les droits des salariés. En effet, le principal rôle du CSE est de représenter le personnel auprès des responsables dirigeants de l’entreprise. Dans l’optique de communiquer avec ses salariés sur une politique de sensibilisation des risques professionnels, les membres du CSE peuvent envisager la mise en d’un Comité de Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT). Cette instance se chargera d’être, en permanence, interactive avec les employés. Les dirigeants peuvent également désigner des responsables sécurité et santé au travail (SST) qui vont s’occuper de ce comité.

Pour s’assurer que la commission chargée de la sécurité et de la santé des salariés au travail est efficace, vous pouvez choisir de former vos salariés. En effet, il s’agit de les faire assister par des acteurs tels que : 

  • Les cabinets de formation ;
  • Les professionnels de la santé publique ;
  • Les organismes spécialisés dans les enjeux de « qualité de vie au travail » (QVT) et de sécurité professionnelle.

Grâce à ces acteurs, les employés vont apprendre comment la culture de la santé et sécurité dans l’entreprise peut facilement améliorer leur niveau de vie. 

Le rôle du document unique d’évaluation professionnelle (DUER) 

Selon la loi, chaque chef d’entreprise doit avoir un plan national santé environnement (PNSE). Il s’agit d’un projet qui vise à réduire, prévenir ou encore éliminer les risques inhérents à l’exercice d’une activité professionnelle. C’est dans ce sens que le DUER a été adopté. Ce document permet de rappeler aux employés les risques qui peuvent subvenir dans chaque unité de travail. Ainsi, le dirigeant de l’entreprise peut facilement évaluer l’ampleur des travaux dans l’entreprise.

Dès lors, les collaborateurs resteront dans une position offensive, car ils sont parfaitement informés des règles de sécurité à respecter à un moment précis. C’est le cas des sanctions applicables en cas de consommation de stupéfiants et alcools dans le cadre professionnel. Il peut s’agir aussi des conditions d’utilisation des équipements de protection individuels (EPI). Le DUER représente alors le règlement intérieur applicable à l’environnement de travail des salariés

L’importance du bilan préventif

Encore appelé bilan prédictif, le bilan préventif est un excellent dispositif innovant qui permet d’établir le profil de risque de la personne en cas de maladie. En effet, les collaborateurs doivent subir un diagnostic sanitaire qui permettra de relever les signes primaires d’une maladie. Une fois le diagnostic effectué, les résultats sont communiqués de façon confidentielle au salarié concerné. Ce dernier peut alors bénéficier d’un accompagnement personnalisé afin de prévenir la maladie.

Grâce au bilan prédictif, certains employés, en raison de leurs pathologies, se verront dispenser de certaines tâches quotidiennes au détriment d’autres. Cela permet à l’entreprise d’augmenter peu ou prou sa productivité. En bref, le bilan préventif permet de relever les points forts d’un salarié et de lui accorder un traitement préventif en conséquence afin de lui simplifier l’exercice de son activité. 

Partagez sur :

Laissez un commentaire