Le chèque barré, contrairement au chèque non barré qui est payable en espèces au guichet de n’importe quelle agence de la banque qui a délivré le chèque et qui est endossable, représente un outil de sécurité très important dans les moyens de paiement car aucune tierce personne n’est en mesure d’endosser ce chèque.  Effectivement, il figure souvent la mention « non endossable sauf au profit d’une banque ». Cette mesure empêche toute tentative de fraude en prévenant la  transmission du chèque à des bénéficiaires successifs.

Seule une banque a la possibilité d’obtenir le recouvrement du chèque et de créditer ainsi son montant sur le compte de la personne bénéficiaire qui doit être absolument nommée.

Le seul moyen d’échanger un chèque en espèces est de faire un retrait sur son propre compte. Encore quelques organismes financiers fournissent à leur clients des chèques non barrés pour permettre aux individus n’ayant pas de compte bancaire de bénéficier d’un paiement en espèces.

Quel est le risque d’accepter un chèque barré?

Le risque pour l’entreprise est de recevoir un chèque en bois, c’est-à-dire un chèque sans provision. 

Comment faire un chèque barré ?

Barrer un chèque, c’est y tracer deux traits parallèles en diagonale afin qu’il ne puisse être encaissé que par l’intermédiaire d’une banque ou d’un établissement de crédit. Les barres parallèles sont apposées au recto, et non au verso.

C’est quoi un chèque non barré ?

Un chèque non barré est payable en espèces au guichet de n’importe quelle agence de la banque qui a délivré le chèque. Il est en outre endossable. L’endossement d’un chèque à l’ordre d’une autre personne vaut transmission à son bénéfice de la propriété du chèque ainsi endossé.

Vous voulez savoir plus sur comment remplir un chèque ?

chèque non barré
Exemple de chèque non barré

Quelle est la différence entre un chèque barré et non barré ?

Le chèque bancaire le plus répandu est évidemment le chèque barré, qui, contrairement au chèque non barré : est non endossable, sauf au profit d’une banque (il ne peut donc pas être transmis à une autre personne par endossement) ; est gratuit ; comprend les deux traits obliques rayant le montant et l’ordre du chèque.

Comment faire pour qu’un chèque ne soit pas encaissé ?

Pour éviter le chèque “sans provision”, il est possible de demander un chèque de banque, garanti par la banque de l’émetteur. Il est encaissable de la même manière qu’un chèque conventionnel. Sa durée de validité est également de 1 an et 8 jours.

Pourquoi un chèque barré ?

Le chèque barré a été utilisé la première fois en France en 1911 afin de protéger l’émetteur en cas de perte ou de vol du chèque. De ce fait, sauf dans certains cas exceptionnels, tous les chèques fournis par la banque sont prébarrés. Le barrement se fait par deux traits parrallèles dans un coin au recto.

Quels sont les différents types de chèque ?

Quels type de chèques existent-il ? Entre les chèques destinées à être échangés à l’étranger contre une monnaie définie et ceux servant aux particuliers à payer pour certaines tâches, il devient compliqué de les différencier ! Combien de modèles de chèque existe il ? Quelles sont leurs spécificités ? Passage en revue de divers type de chèque existants !

  • Le chèque barré d’avance

Les chèques barrés d’avance constituent le type de versement par chèque le plus connu du public. En effet, ils sont ceux dont les particuliers se servent de manière habituelle. Les établissements bancaires procurent ces chèques de manière totalement gratuite. Ils ne s’encaisseront que sous la condition de posséder un compte bancaire.

Ils ne sont donc pas payables à vue, on ne peut l’échanger contre le montant directement au guichet d’une banque, ni endossables, c’est à dire que l’on ne peut les échanger à une tierce personne.

  • Le chèque non barré

Le chèque non barré, en revanche, permettra de se faire payer en espèces à divers guichets d’un même établissement bancaire. Ce type de chèque est endossable : le bénéficiaire du chèque transmis pourra même le donner à quelqu’un d’autre dans le but de payer ce dernier.

Ce type de chèque est de plus en plus rare, et encore plus chez les particuliers. La raison ? Un encadrement sévère ainsi que des frais bancaires en conséquence. Il ne peut s’émettre qu’après déposer demande préalable ; et qu’une déclaration ait été transmise au fisc sur simple demande de celui-ci. Et d’autre part, au droit de timbre peuvent s’ajouter des frais bancaires à payer lors de l’émission du chèque. 

  • Le chèque de banque

Il s’utilise à la demande du vendeur pour certaines transactions entre particuliers concernant d’importantes sommes. Celui ci agit comme une garantie de paiement. La banque délivre le chèque de banque sous demande du client débiteur et bloque cette provision durant la durée de validité, jusqu’à un an et 8 jours.

Attention cependant aux arnaques de chèques de banque qui sont monnaie courante. C’est pourquoi il est conseillé de ne jamais accepter de chèque de banque sans pouvoir vérifier de sa fiabilité auprès de l’établissement bancaire qui l’aurait rédigé. La solution la plus prudente reste encore celle de donner rendez-vous à l’acheteur dans son agence bancaire au moment de concrétiser la vente. 

  • Le chèque certifié

Tel un chèque de banque, le chèque certifié présente une garantie pour son bénéficiaire, mais sur une période raccourcie (8 jours). Le jour ou la banque certifie le chèque marque le jour du débit du compte client. Mais si celui ci ne s’encaisse pas sous 8 jours ; alors ce chèque deviendra un chèque barré ordinaire et l’établissement certificateur se désistera de toute implication. C’est pourquoi ce chèque est si peu utilisé comparativement aux chèques de banque.

  • Le chèque visé

Ce chèque visé a pour but que la banque garantisse de la disponibilité de son montant sur le compte de l’émetteur.

  • Le chèque CESU emploi universel

Le CESU a pour but de payer les salaires des employés personnel. Par exemple : la femme de ménage, la gardienne d’enfants, … Une fois la déclaration à l’URSSAF faite, les montants versées par CESU gagnent une réduction d’impôt de l’ordre de 50%.

  • Le chèque de voyage

Le chèque de voyage s’émet pour un montant fixe dans une monnaie déterminée. Leur titulaire les signe une première fois au moment de l’achat, puis une deuxième lors de leur usage à l’étranger. Une pièce d’identité sera demandée lors de cette seconde signature afin de s’assurer de la bonne identité du signataire. Ils peuvent s’échanger contre de l’argent liquide en monnaie locale ou dans toutes les banques et bureaux de change ou même les utiliser comme moyen de paiement chez de nombreux commerçants.

Tenez cependant compte que les commerçants ne s’habituent pas à ce genre de moyen de paiement ; certains ne les accepteront pas, d’autres refuseront de vous rendre la monnaie.

Afin d’éviter ce genre de gène, préférez des chèques de voyage (aussi appelés traveller’s check) de compagnie connue (American express par exemple), et évitez les montants trop importants.

Si vous le perdez ou vous vous le faites voler, votre chèque de voyage se verra remboursé ou remplacé (sous 24 à 48h). Il suffit, pour se faire rembourser, de produire le bordereau d’achat et une déclaration de vol ou de perte faite auprès de la police locale. 

A votre retour de voyage, si il vous reste des chèques de voyage que vous n’avez pas utilisé, alors vous pouvez soit les conserver en vue de les utiliser lors d’un prochain voyage, soit vous les faire rembourser.

Est-il possible d’annuler un chèque ?

L’opposition sur chèque est une démarche effectuée par l’émetteur du chèque qui demande à sa banque d’annuler le paiement du chèque concerné. Cela peut concerner l’ensemble des chèques bancaires pour motif : Vol/Perte/ Utilisation frauduleuse.

Est-ce que l’on peut faire opposition quand un chèque est encaissé ?

Si votre relevé de compte vous indique qu’un chèque a été encaissé, vous avez un délai de contestation de 60 jours pour faire opposition et contester la validité : de l’identité du bénéficiaire, dans le cas d’un vol ou d’une utilisation abusive, du montant qu’il a été falsifié.

Qui peut encaisser un chèque barré ?

Le chèque barré ne peut être encaissé que par une personne qui dispose d’un compte bancaire. Ce type de chèque n’est pas transférable : seule la personne dont le nom apparaît dans la partie « bénéficiaire » du chèque pourra l’encaisser.

 

Est-il possible de changer le nom sur un chèque ?

En principe, non. Il est d’usage d’inscrire sur le chèque les nom et prénom du bénéficiaire. Or, pour pouvoir l’encaisser sans difficulté sur le compte de votre mère, il faudrait que seul votre nom de famille y figure.

 

 

Partagez sur :

Laissez un commentaire