Travailler en famille peut être une bénédiction et une malédiction. Ce sont là quelques défis courants dans les entreprises familiales. À une certaine époque, les entreprises familiales étaient monnaie courante. Les propriétaires de magasins ont exploité leurs vitrines pendant des décennies, puis les ont transmises à leurs enfants lorsqu’ils ont pris leur retraite.

Aujourd’hui, les chefs d’entreprises n’incluent pas aussi souvent les membres de leur famille, surtout si les entreprises ne leur ont pas été transmises par leurs parents. Cependant, les sociétés familiales existent toujours. En fait, de nombreux magasins et restaurants sont gérés par des familles, surtout dans les petites villes. Ces entités peuvent rapprocher les familles, leur permettant de passer du temps à travailler côte à côte toute la journée, tous les jours. Malheureusement, ils présentent également de nombreux problèmes. Voici quelques défis courants dans les entreprises familiales.

Le népotisme

Dans une entreprise familiale, les salariés se voient souvent attribuer un emploi simplement parce qu’ils sont liés au propriétaire. Cela peut s’étendre aux frères et sœurs, au conjoint, aux enfants, aux cousins, aux nièces et aux neveux. Ces travailleurs peuvent avoir besoin de faire leurs preuves, en particulier dans les sociétés familiales qui embauchent des personnes qui ne sont pas membres de la famille.

Pour ceux qui héritent d’une firme après le départ à la retraite d’un parent, les employés et autres membres de l’organisation peuvent avoir des difficultés à accepter le nouveau chef. Pour obtenir de meilleurs résultats, les dirigeants d’entreprises familiales doivent faire un effort supplémentaire pour appliquer les politiques de manière uniforme afin de garantir que les choses soient équitables pour les personnes qui ne sont pas membres de la famille.

Les affaires et les sentiments personnels

L’un des plus grands problèmes auxquels ils sont confrontés est de séparer les affaires des sentiments personnels. Si un membre de la famille est en instance de divorce, par exemple, les proches peuvent lui accorder plus de souplesse pendant cette période. Les décisions professionnelles peuvent également être affectées par des différences de personnalité de longue date, ce qui interfère avec les activités quotidiennes. Les événements personnels peuvent également pâtir des relations professionnelles entre les membres de la famille, les dîners et les fêtes de fin d’année suscitant des ressentiments. Les membres de la famille doivent se mettre d’accord pour ne discuter des questions professionnelles que pendant les heures de travail.

Le conflit de génération

Une entreprise familiale regroupe généralement plusieurs générations de travailleurs, celles des plus âgées étant passionnées par l’entreprise qu’elles considèrent comme la leur. Les jeunes membres de la famille peuvent arriver avec leurs propres idées sur la manière de gagner de nouveaux clients et de gérer les opérations quotidiennes de manière plus productive, mais les membres plus âgés de la famille peuvent ne pas écouter. C’est particulièrement vrai pour les entreprises qui ont été transmises par les générations précédentes, et qui ont peu changé au fil du temps.

Une solution pourrait consister à conclure un accord permettant aux membres de la jeune génération de la famille d’ajouter une nouvelle fonctionnalité de façon périodique. Les membres plus âgés de la famille peuvent également avoir besoin de prendre du recul et de réaliser que les informations que les jeunes générations apportent à leur entreprise peuvent être vitales pour attirer de nouveaux clients.

La pression

Diriger une société familiale peut être un excellent début pour une carrière réussie à long terme. Qu’un professionnel débute dans un restaurant, un magasin ou une entreprise de services, le fait d’occuper un poste de direction peut ouvrir de nouvelles possibilités à celui qui pourrait éventuellement vouloir passer à autre chose. Souvent, ces types d’entreprises permettent aux membres de la famille d’observer tout, des processus comptables aux relations avec les clients, dès leur plus jeune âge, et de cataloguer ces informations pour un usage ultérieur.

Pour certains jeunes professionnels, cependant, une entreprise familiale peut servir de prison en quelque sorte, les empêchant de poursuivre leurs propres rêves puisqu’ils sont censés aider à perpétuer l’héritage familial. Les générations plus âgées doivent être prêtes à transmettre leur entreprise à d’autres membres de la famille ou, le cas échéant, à des personnes extérieures à la famille si leurs propres enfants ne sont pas intéressés à prendre la relève.

La succession

Les petites entreprises ont un taux d’échec élevé, mais quelqu’un qui reprend une société établie peut penser qu’elle est à l’abri des problèmes typiques. Avec la concurrence féroce des chaînes de restaurants et des grandes surfaces, il est devenu plus difficile que jamais pour la plupart des entreprises de rivaliser.

Les nouvelles générations peuvent ressentir une pression intense pour éviter de mettre l’entreprise familiale en péril, se sentant responsables envers les générations précédentes qui ont travaillé si fort pour la construire. Ces chefs d’entreprises peuvent aussi se sentir déchirés entre l’adoption de nouvelles méthodes plus populaires et le maintien de la tradition.

Dans le cadre de la reprise de l’entreprise familiale, les jeunes devraient faire savoir clairement qu’ils ne s’engagent pas à poursuivre pendant des décennies sans la modifier. Les générations plus âgées devraient être prêtes à laisser les jeunes dirigeants apporter ces changements si cela améliore l’entreprise.

Si un dirigeant a une personne bien précise en tête pour prendre la relève à sa retraite, la transition peut être assez simple. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Parfois, plusieurs personnes veulent s’approprier le projet et éprouvent du ressentiment à l’idée de ne pas être choisies. Dans certains cas, la personne la mieux placée pour ce rôle n’a aucun intérêt à diriger l’entreprise familiale, alors qu’un membre de la famille beaucoup moins chargé est prêt à prendre la relève.

Si un propriétaire d’entreprise décède avant qu’un plan de succession ait été mis par écrit, une bataille pourrait s’ensuivre. Il est important que les chefs d’entreprises familiales obtiennent des conseils juridiques sur la meilleure façon de planifier et de gérer une transition. Les entreprises familiales ont un lien avec l’histoire que les consommateurs apprécient. Cependant, la gestion de ces organisations peut être compliquée.

Il est important que les membres de la famille apprennent à ne pas tenir compte de leurs sentiments personnels dans les décisions. Ils doivent également faire passer l’entreprise en premier pendant les heures de travail afin de connaître un succès à long terme.

share on:

Leave a Response