Le brevet de sécurité routière (BSR) est indispensable pour toute personne désireuse de conduire des véhicules à deux ou quatre roues (quads ou voiturettes). Pour l’obtenir, il faut prévoir entre 150 et 400 euros en 2021 selon le centre de formation. Trouvez dans cet article, hormis le prix réel du BSR, d’autres informations utiles au sujet du BSR.

Qu’est-ce que le BSR / permis AM ?

Le brevet de sécurité routière (BSR) ou permis AM, à l’instar des autres catégories de permis de conduire, est un document légal donnant droit à la conduite de véhicules à deux roues. Il s’agit, entre autres, des engins légers tels que les scooters et les motocyclettes. Toutefois, ce type de permis donne aussi accès à la conduite de quadricycles légers ou voitures sans permis comme les voiturettes. Cependant, il importe de connaître les caractéristiques des véhicules de deux et quatre roues autorisés par le BSR.

Caractéristiques techniques des véhicules à deux roues

  • Moteur de catégorie L1e ou L2e ;
  • Puissance de moteur n’excédant pas les 4 kW pour les moteurs de types thermique et électrique ;
  • Cylindrée maximale de 50 cm3, quel que soit le type de moteur.

Quant aux exigences techniques des voiturettes (voitures sans permis) ou quads, voici à quoi s’en tenir.

Caractéristiques techniques des véhicules à quatre roues

  • Cylindrée maximale de 50 cm3 pour les moteurs à essence avec combustion interne et allumage commandé ;
  • 4 kW de puissance maximale, quel que soit le type du moteur (moteur électrique ou thermique).

Hormis ces spécifications techniques précédemment citées, le BSR requiert d’autres critères comme l’âge du candidat.

À quel âge peut-on passer le BSR ?

Le passage du BSR requiert un certain âge. Pour être apte à subir cette formation et à conduire des cyclomoteurs, il faut avoir au minimum 14 ans. Par contre, ceux qui aspirent à la conduite de quadricycles légers (voiturettes ou quads) doivent nécessairement avoir 16 ans. Notons aussi que les personnes handicapées peuvent aussi suivre cette formation avec des conditions spécifiques.

Néanmoins, une exception est faite pour ceux qui sont nés avant le 1er janvier 1988. Ceux-ci n’ont aucune obligation quant à l’obtention du BSR. Pour ce qui concerne le prix réel du BSR, il varie d’une autoécole ou centre de formation agréé à un autre.

Combien coûte la formation au BSR ?

Prix et formation au BSR
Combien coûte la formation au BSR ?

L’obtention du BSR en 2021 peut coûter au minimum 150 euros. Cependant, « la qualité a un prix » dit-on. Vous pourriez donc trouver des centres de formation offrant ce brevet à un coût relativement bas. D’autres autoécoles pourraient aussi proposer un coût nettement plus élevé que la moyenne des 180 euros.

Tout dépendra des outils didactiques offerts par le formateur et de la pédagogie de formation. Notons aussi que la notoriété du centre et les conditions de délivrance du brevet peuvent aussi être prises en compte dans la définition du coût. Toutefois, il faut noter que le BSR n’est pas payant pour tous.

Comment obtenir le BSR gratuitement ?

Si le BSR est payant pour les simples contribuables, il ne l’est pas pour les soldats. En effet, le BSR est gratuit pour tout candidat faisant partie d’un corps armé ou de la gendarmerie. Il est aussi gratuit pour ceux qui sont déscolarisés et qui suivent une période de formation. Il faut ajouter que la phase théorique est aussi gratuite pour les collégiens.

Cependant, la nuance chez les déscolarisés réside dans le fait que le candidat se verra plutôt délivrer l’ASR (attestation de sécurité routière). Il subira donc une épreuve sous forme de QCM dans un centre de formation pour apprentis ou dans un groupement d’établissements de l’éducation nationale (GRETA). Celui-ci n’obtiendra donc son attestation qu’en trouvant au moins la moitié des bonnes réponses du QCM.

Comment passer son BSR à 14 ans ?

Le brevet de sécurité routière comporte une phase théorique et une phase pratique. Le contenu de cette formation vise à donner au candidat toutes les compétences techniques requises pour maîtriser la conduite de son véhicule. Il apprend aussi à développer un certain nombre de comportements et de réflexes adéquats pendant qu’il est en circulation.

La phase théorique se passe au collège. Le bon déroulement de cette formation est sanctionné, dans un premier temps, par la délivrance de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de niveaux 1 et 2 respectivement pour les classes de 5e et 3e. Une série de 20 questions sous forme de QCM est soumise au candidat. Pour valider cette étape, le candidat devra juste réunir les points requis pour la moyenne. Quant au niveau 2, 20 questions sont aussi soumises au postulant sous forme de QCM.

Quant à la formation pratique, elle se déroule dans une autoécole ou en présence de toute autre association professionnelle d’insertion ou de réinsertion reconnue par la préfecture. Le candidat devra choisir, selon son âge, l’option cyclomoteur ou quadricycle léger. Cette phase dure, en moyenne, huit heures (réparties sur deux jours). Toutefois, tout dépendra du niveau d’assimilation du candidat et de sa parfaite maîtrise du cours théorique.

Où passer le BSR rapidement ?

Les autoécoles agréées et autres centres de formation autorisés par la préfecture proposent des programmes de formation accélérée. Huit heures de formation, dont deux heures de théorie et six heures de pratique, suffisent largement pour bénéficier d’une formation accélérée en BSR. Cependant, certains centres délivrent aussi le BSR en sept heures en cours accélérés.

Vous trouverez aussi des autoécoles en ligne qui proposent toute l’assistance nécessaire sur internet. Une application de géolocalisation serait aussi d’une très grande utilité pour trouver l’itinéraire de l’autoécole choisie. Il vous suffira, par exemple, de saisir dans votre moteur de recherche l’expression « permis AM Paris 12 » si vous résidez dans le 12ᵉ arrondissement de Paris. Vous trouverez ainsi les autoécoles les plus proches de chez vous.

Que retenir au sujet du contenu de la formation au BSR ?

La formation à l’obtention du BSR se décline en cinq grands points. Primo, la commission discute avec le candidat au sujet de ses prérequis. C’est l’occasion pour ce dernier de montrer son niveau d’assimilation de la formation théorique.

Deuzio, le candidat subira une formation hors circulation sur le fonctionnement des éléments techniques de son moteur. Il pourra aussi apprendre à s’habituer à certaines actions importantes. Il s’agit, entre autres, de comment démarrer le moteur, comment l’arrêter, comment freiner et à quelle distance le faire. Les différents réglages à effectuer avant de démarrer sont aussi enseignés.

Tertio, il recevra un cours de Code de la route. Il s’agit ici d’enseigner au candidat les différentes règles et panneaux de signalisation qui régissent la circulation.

Quarto, le candidat est formé dans les conditions réelles de circulation. Il est pris en charge par un moniteur. Ce dernier l’assiste au moyen d’un kit oreillette prévu pour la communication. Le candidat porte aussi un gilet signalant qu’il est en formation pratique. Cette étape est très importante dans la mesure où elle vise à faire acquérir à l’apprenant les différents réflexes et autres attitudes à avoir face aux situations les plus complexes de conduite.

Quant à la cinquième étape, le candidat est mis au contact de probables obstacles ou dangers qui peuvent survenir au cours de sa conduite. Dans ce genre de situation, le candidat doit se faire assister par un adulte responsable s’il est mineur.

Partagez sur :

Laissez un commentaire